samedi 18 février 2017

Léo Ferré - L'affiche rouge - L'armée du crime





Cela fait 73 ans qu'ils ont été fusillés pour la LIBERTE : 23 résistants

Aujourd’hui nous les avons honorés et surtout NE PAS OUBLIER que dans le Groupe MANOUCHIAN il y avait des Espagnols, Italiens, Roumain (une femme) Juifs, Français et Arméniens tous unis pour la même cause.


jeudi 9 février 2017

Mail M. HOLLANDE : reconnaissance génocide Tzigane


François Hollande a annoncé mercredi soir qu’il envisageait une « Journée nationale de commémoration de tous les génocides, crimes de guerre et crimes contre l’humanité », dont le génocide arménien.
Rappelant que la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem avait installé en octobre une mission de réflexion sur ces crimes conduite par l’historien Vincent Duclert, le chef de l’Etat a indiqué que cette mission travaillerait également sur les « modalités » de cette journée.

« Soutenir les Arméniens »

« Une Journée nationale pourra donc être dédiée à la mémoire du génocide » arménien, a-t-il ainsi souligné lors du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF).
La France, a-t-il fait valoir, « a toujours voulu soutenir les Arméniens dans leur combat pour la reconnaissance du génocide ».
>> A lire aussi : La pénalisation de la contestation du génocide arménien votée par les députés
« Nous sommes conscients que nous devons accueillir les pourchassés, les persécutés, les rescapés », a-t-il enchaîné, soulignant que « cette leçon […] vaut également pour les grands pays, pour les États-Unis d’Amérique qui ont vu comme la France les idées des Lumières inspirer la construction de leur nation ».
Le président français qui ne cesse d’épingler depuis plusieurs semaines la politique de la nouvelle administration américaine de Donald Trump a invoqué la « responsabilité morale » des États-Unis.

Les Etats-Unis visés

« Nous ne pouvons pas accepter qu’une grande nation comme les États-Unis d’Amérique puisse imaginer qu’il faille ériger des murs pour empêcher d’entrer des populations parce qu’elles viennent de pays qui sont en plus des pays ravagés par des guerres », a-t-il insisté.
Politiquement très œcuménique, le dîner du CCAF a réuni dans un grand hôtel parisien la maire (PS) de Paris Anne Hidaldgo, la présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, le candidat du Front démocrate à la primaire élargie du PS Jean-Luc Bennahmias ainsi que des députés de tous bords.
>> A lire aussi : Le «génocide» des Yazidis par Daesh se poursuit, selon l'ONU
A la table d’honneur, le président de la République faisait ainsi face au candidat du PS à la présidentielle, Benoît Hamon, avec lequel il a échangé quelques mots.
Il s’agissait de la quatrième et dernière participation de François Hollande au dîner du CCAF depuis son élection mais, a-t-il promis, « au-delà du mois de mai, je serai toujours à vos côtés ».





Monsieur le Président,
Nous nous permettons de rebondir sur l'article de "20 minutes" paru ce jour concernant la journée de commémoration de tous les génocides que vous envisagez.
Parfait mais nous constatons (dans cet article) que malgré votre déclaration du 29/10/2016 reconnaissant la responsabilité de la France du génocide tzigane aucun mot nous concernant malgré l'implication de l'Etat Français de l'époque.
Nous vous avons interpellé pour qu'une loi soit votée concernant ce génocide pour asseoir votre déclaration.
Vous comprendrez que cette loi éviterait le négationnisme dont nous sommes victimes au quotidien et permettrait que la reconnaissance de ce génocide soit incontournable. Cela permettrait également que notre communauté soit plus respecté.
Vous pouvez vous rapprocher de la  proposition de loi n°3714 de l'ancien Député Monsieur Frédéric DUTOIT.
Dans l'attente,
Nous vous prions de croire Monsieur le Président à notre plus profond respect.
Mme LABBE Véronique
Présidente de l'association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-

Ci-dessous article 2O minutes

http://www.20minutes.fr/politique/2011227-20170209-hollande-envisage-journee-nationale-commemoration-tous-genocides


jeudi 2 février 2017

Génocide tzigane 24 02 2011 France 3


Oui en 2011 nous avons créé le Comité d'Action pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane

samedi 28 janvier 2017

Commentaire sur F B 27/01/1945

Avec l'autorisation de l'auteur nous souhaitions que ce témoignage soit vu et lu par beaucoup de monde. Ci-dessous un copier/coller du commentaire édité sur Facebook et nous remercions Evelyne :

"Evelyne Killian Karl J ai beaucoup de personne de ma famille qui sont parti dans les camps et ne sont jamais revenu,le plus jeune allait avoir 20 ans il a été arrêté chez ma grand mère par la police française,eux l'on't remis aux allemands il est resté 2jours a Drancy sans boire ni manger et après les boches les ont entassé dans des wagons à bestiaux et il est mort pendant le transfert a Auschwitz il allait avoir 20ans!! 1plaque avec tous ses pauvres gens se trouve a chalons!! qu est ce qu il avait fait,simplement commis 1simple vol(droit communs comme ils disaient et puis il faut le dire c'etait des bohémiens, donc race a exterminer,et mon autre oncle est resté 5ans dans ce maudit camps et beaucoup de ma famille a ětě ěparpillě dans des camps de travail(S.T.o) service de travail obligatoire) 2 sont revenu mais détruit dans leur corps et leurs cœur par les horreurs qu ils ont vécu et vu!! J'ai reçu des documents sur certains par 1organisme qui s occupe de retrouver leur famille,quand j ai lue dans les conditions qu ils étaient traité j ai pleuré!! ha non plus jamais,jamais ça!! pourquoi tant de haine ont parle beaucoup des juifs mais nous bohémiens,tziganes,gitans,manouches et les autres de notre race beaucoup sont morts dans des conditions inimaginables!! Ne Jamais Oublier cette date!! Paix a leurs âmes!!
oui le 27 Janvier libération de certains camps,mais d autre de notre race n était même pas au courant!! Et à ce jour aucune reconnaissance pour les nôtres! Et pourquoi!? Nous ne rapportons rien a la France tandis que le gouvernement Juifs(le Mossad contrôle beaucoup de pays!! Je ne dis pas que ces malheureux femmes,enfants, bébés n ont pas souffert,oh que oui mais notre peuples aussi méritent aussi 1reconnaissance autant que les Juifs!! Pour mon compte personnel c est encore de la discrimination!!"

vendredi 27 janvier 2017

27 janvier 1945 : Une date à ne jamais oublier



 Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau

Le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques découvrent le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, à l'ouest de Cracovie (Pologne), aujourd’hui le plus emblématique des camps nazis. 

C’est un camp de concentration classique devenu ensuite un camp de travail forcé et pire encore un camp d'extermination. Dans ce camp il y a des juifs de France et des tziganes (camp des familles). 

D'autres moyens que le gaz (famine, mauvais traitements et surtout fusillades de masse) ont été pratiqués pour exterminer Tziganes et Juifs.

À l'automne 1942, il sera construit quatre chambres à gaz capables de contenir chacune 2.000 victimes. Un industriel lui fournit autant de fours crématoires pour brûler au plus vite les cadavres de déportés ne laissant comme cela aucune trace : Juifs, Tziganes ou autres personne ne le sait.

Vers Auschwitz vont être envoyés en particulier les déportés français, à partir du camp de transit de Drancy, au nord de Paris.

En définitive, Auschwitz apparaît comme le seul camp où l'extermination a été pratiquée de façon industrielle. Un médecin diabolique, Josef Mengele, s'y est rendu par ailleurs célèbre en pratiquant des expériences insoutenables sur les déportés à des fins scientifiques.